​J’inaugure cette section du site avec la question du budget d’un projet Web. Épineux sujet pour qui a déjà sollicité des devis et mis en concurrence des prestataires, car les prix peuvent aller du simple au décuplé !! Pourquoi des telles différences de prix ?

L’expérience et les coûts marginaux

Simplifions nous la vie et partons du principe que tous les devis sont de bonne foi. Prenons deux stéréotypes: un développeur freelance débutant et une agence spécialisée en place depuis 10 ans. À priori, ils ne disposeront pas des mêmes moyens et infrastructures. 
Par exemple, dès le processus de vente, le temps passé à identifier des prospects et leur soumettre des devis peut être conséquent. 
Également lors du lancement du projet Web, la mise en place de moyens de communications (discussion, stockage de fichiers partagés, sauvegardes des sites Web..) demandent aussi du temps s’ils sont configurés individuellement pour chaque projet.
Finalement, lors du développement des fonctionnalités du site, surtout les options personnalisées, l’expérience fera toute la différence sur le temps de travail necessaire (et le prix) pour votre projet. 
Tous ces « temps » coûtent chers. Les agences modernes remédient à ça en automatisant et documentant tous ces processus. Malgré tous leurs coûts marginaux, les Freelances sont réputés moins charger leur devis que les agences. Selon moi, c’est parce que les Freelances débutants ont peur de trop charger et perdre leurs prospects. Et les Freelances expérimentés travaillent vite !

Le Far-west

Pourquoi les agences ont parfois la réputation de proposer des devis faramineux ? Leurs coûts fixes et leur fiscalité ne suffisent pas à l’expliquer (à la limite, pour une différence de budget du simple au double…). Alors la valeur perçue viendrait de leur légitimité et leur perennité? Un peu. 
De leur rapidité d’exécution ? Pas tellement. 
De l’accompagnement dans l’apprentissage de la technologie ? Uniquement une promesse la plupart du temps. Ou est-ce lié à la relation prestataire-client proposée (en opposition à un travail entre collaborateurs)? 
Bof, dans les faits, la gestion de la relation client et des projets différent rarement entre agence et Freelance. L’expression du besoin client est rarement guidée et les cahiers des charges ont plus vocation à se protéger légalement que d’être utilisé comme document de travail collaboratif. À croire que les agences souhaitent maximiser leurs revenus d’opportunité…

L’homme scalable

Au fur et à mesure des mes précédents projets, j’ai vu qu’il était possible de proposer un modèle entre l’agence et le Freelance, une espèce de Freelance augmenté ! 
Concernant la rapidité et l’adaptabilité du Freelance, c’est comme ça que j’aime travailler depuis mes débuts. Il n’y a donc pas eu beaucoup de modifications de ce côté là car c’est mon point de départ. 
Concernant la structuration et l’automatisation de l’agence Web, j’ai pris le temps de documenter beaucoup de mes processus et valider ma sélection d’outils par des vrais tests. 
Ensuite, il a fallu juger lesquels me faisait gagner le plus temps, sans retirer les nombreuses personnalisations que je propose à mes clients.  Par exemple, lancer les nouvelles installations serveur d’un projet Web tout en le personnalisant pour mon client. Ou proposer des moyens de communications adaptés à un projet Web pour discuter avec mes clients sur chacun des sujets importants de manière claire (et non par de très longs mails). 
Finalement le développement de ces services internes m’ont permis de proposer le site actuel de dontbe.cool et de proposer des tarifs qui me semblent compétitifs et adaptés pour des entrepreneurs qui se lancent ! 
Si vous avez lu jusqu’ici, merci ! N’hésitez pas à parcourir mes sites démos et demander un devis !

Peace out ! 

Laisser un commentaire